Les couches lavables

Rédigé par Kevin Sartor - -

Le contexte

Un enfant nécessitera généralement 2.5 ans avant d'être propre ce qui représentera environ 5000 couches. Bien que les couches jetables soient biodégradables (une partie d'une couche jetable est constituée de cellulose), cela représente une quantité de déchets qui peut être drastiquement réduite. En France, par exemple, les couches représenteraient jusqu'à 750 000 tonnes par an soit près de 3% de l'ensemble des déchets [REF].

Une alternative est l'usage de couche lavables.

Les avantages

Indéniablement, il s'agit d'un avantage pour l'environnement car la production des déchets est largement réduite même si en fonction de l'usage (méthodes de lavage, séchage...), l'impact peut parfois être plus mauvais [REF]. L'usage des ressources primaires peut également être réduit [REF]. Le coût peut être également intéressant et cet article va essayer de le détailler.

Les inconvénients

Il ne faut pas se mentir, la gestion des couches lavables est plus contraignante que celle des couches jetables

  • Il faut parfois les prélaver en cas de débordement de selles
  • Il faut les stocker avant le lavage (ce qui peut générer des odeurs, surtout par fortes chaleurs...)
  • Il faut gérer le lavage et le séchage.

Au vu des inconvénients, il faut donc une dose de volonté pour passer aux couches lavables. De plus, les couches lavables sont déconseillées par de nombreux vendeurs et utilisateurs durant la période d'allaitement car les selles sont très liquides (ce qui peut poser des problèmes de fuites) ce qui réduit la durée potentielle d'utilisation. Dès lors, la question qui se pose est...

Est-ce rentable ? : comme souvent la réponse est cela dépend...

N.B.: Le détail des calculs est disponible ici.

Dans cet article, voici les hypothèses utilisées:

  • Couches lavables utilisées pendant 2 ans (de 6 mois à 2.5 ans). Cette période correspond à l'introduction des éléments solides dans l'alimentation de l'enfant et donc à une période plus aisée (selon mon point de vue mais aussi selon un fabricant belge) pour l'utilisation des couches lavables.
  • Couches lavables deux en un (un voile de protection / une couche / une surcouche étanche). Un voile de protection réutilisable est considéré (pour aller au bout de la démarche).
  • Couches jetables: couche "Maître achat" recommandé par Test-Achat d'environ 13.8 c€ la couche et LA marque bien connu à 37 c€ la couche (hors promotions). On fera l'hypothèse que durant cette période on utilisera que des couches 4 (même si en pratique, il y aura vraisemblablement une période en couche 3, légèrement meilleur marché.
  • On conviendra que 7 changes sont utilisés par jour durant 2 ans soit 5110 couches. Bien que le nombre de changes par jour diminue avec l'âge,  il n'est pas improbable que l'enfant soit malade, ce qui peut augmenter le nombre quotidien de couche utilisée durant une courte période.

Les coûts à considérer

Pour les couches jetables, outre le prix d'achat, des frais supplémentaires peuvent s'ajouter (en fonction de votre commune): les frais de poubelles. Dans ma commune, le kg de déchet vert est facturé 0.15€ + 1€ par levée supplémentaire non comprise dans le forfait de base. Le poids d'une couche serait en moyenne de 220 g [REF,REF2] soit 3.3c€ supplémentaire. Toutefois, certaines communes octroient des kg supplémentaires de déchets verts pour les couches d'enfant qui couvrent largement la "production de couches" et donc n'implique pas un surcoût.

Pour les couches lavables :

  • Le lavage: électricité, eau, produit lessive et amortissement de la machine.
    • Machine de 400 € capable de faire 220 machines par an pendant 10 ans soit un coût par machine de 18c€
    • Consommation de 1 kWh (basse température) à 29 c€/kWh
    • 55 litres d'eau à 5€/m³ [REF]
    • Une dose de produit pour le lavage à 5c€
    • Chaque machine permet de laver 16 couches lavables et leur protection
    • Tous ces frais confondus, on arrive à 5 c€ par utilisation d'un lange
    • N.B.: En pratique, il conviendrait de considérer d'avantage d'eau et d'électricité car il est conseillé de faire un décrassage régulièrement (dixit tous les mois selon le vendeur chez qui nous nous somme fournis): pas d'estimation réalisée dans cet article. Par décrassage, il s'agit de laver sans lessive (ou avec de la soude) les langes afin d'évacuer les excédents de liniment, de certaines lessives grasses,... qui rende la couche plus étanche et donc moins absorbante.
  • Le séchage à l'aide d'un séchoir électrique (amortissement de la machine + électricité) ou à l'aide d'un séchoir pliant: aucun coût direct. Attention que dans le cas d'un séchoir pliant la durée de séchage peut être assez longue et poser des problèmes d'humidité dans la pièce où ils sont séchés. Si on considère le séchoir électrique, le surcoût est de 3 c€ par utilisation d'un lange sur base:
    • Machine de 400 € capable de faire 220 machines par an pendant 10 ans soit un coût par machine de 18c€
    • Consommation de 1 kWh (basse température) à 29 c€/kWh
    • Lavage de 16 langes par machine (pas les protection qui sont en plastique)
  • L'investissement. Pour être à l'aise, je suis parti sur 25 langes (~4 jours d'autonomie), 40 voiles réutilisables (elles s'usent plus vite que les langes) et 8 surcouches. Tout compris, il y en a pour 600€. Sachant que chaque couche sera utilisée environ 200 fois*, l'investissement représente 12 c€ par utilisation d'un lange. Il est bon de noter que certaines communes interviennent dans l'achat de couches lavables, en général jusque 125 € [REF] ce qui porte alors le cout à 9 c€ par utilisation d'un lange. 

Si on somme seulement l'investissement et le lavage (pas le séchage), on voit que l'on n'est pas compétitif aux couches "Maitre achat" si on sèche les langes à l'aide d'un sèche linge électrique (mais bien si on les sèche à l'air libre). Dans le cas du choix de couches de marques, alors, l'investissement peut* en valoir la chandelle même en incluant le séchage.

Du coup, c'est rentable SI vous faites le choix de couches de marque par défaut sinon ne comptez pas sur les couches lavables pour réduire votre budget.

*Peut? Oui. En général, l'enfant ira à la crèche et rares sont les crèches qui acceptent les couches lavables. Dès lors l'investissement va être plus long à rentabiliser. Toutefois ce cas de figure est réalisable si vous les utiliser pour deux enfants.

 

Remarques:

Des couches lavables de nuit sont également disponibles pour éviter les fuites (une épaisseur supplémentaire permet d'absorber des excédents d'urine). De notre expérience, elles ne sont ni meilleures ni plus mauvaises que des couches jetables: dans les deux cas, nous avons eu une période de fuite conséquentes pour de nombreuses types de couches.

Les scénarios permettant une hygiénisation des couches sont un lavage à 60 °C avec un séchage à l’air libre, ou un lavage à 40 °C avec un séchage en machine à 60 °C. Ces scénarios sont à conseiller pour les particuliers lorsque l’enfant est malade et pour des crèches.

Source: https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/acv_couches_lavables_201511_rapport.pdf

 

Les commentaires sont fermés. Vous pouvez me contacter pour toutes questions ou remarques via la page Contacts.