Réduire sa consommation de chauffage...

Rédigé par Kevin Sartor - -

Les consommations de combustibles utilisées pour se chauffer pèsent plus de 5 % sur le budget annuel des ménages wallon [REF]. Voici quelques pistes de solution pour réduire sa consommation.

Réduire la température

Réduire la température souhaitée dans un local de 1 °C correspond à environ une économie de 7% sur la facture énergétique. Toutefois il convient de préciser quelques aspects:

  • La température recommandée par l'ADEME est de 19 °C pour les pièces de vie (chaque pièce a une température optimale :16 °C pour une chambre, 22°C pour une salle de bain utilisée et 17 °C si inoccupée).
    • /!\ La température optimale pour des nourrissons doit être comprise entre 18 et 20 °C
  • Dans les pièces humides, il est déconseillé de descendre sous les 16 °C afin d'éviter la condensation sur les murs des locaux et le développement de champignons/moisissures.
  • Plus on réduit la température plus l'économie augmente. En effet le 7 % d'économies provient du calcul basé sur les hypothèse suivantes (Belgique):
    • La température moyenne extérieure durant la période de chauffe est d'environ 7 °C;
    • La température de chauffe initiale des pièces qui est considérée dans le calcul est de 21 °C
    • Cela implique que la différence de température moyenne durant la période de chauffe est de 14 °C et donc l'installation de chauffage devra compenser cette différence de température.
    • SI on diminue d'un degré (20 °C), la différence de température moyenne sera de 13 °C et donc la consommation devrait être de 13/14 ~ 93 % de la consommation initiale et donc une économie de 7 % serait atteinte
  • N.B.: les températures de confort proposées par l'ADEME sont un idéal car la température de confort dépend du bâtiment, de son inertie, de son isolation ainsi que de son orientation.

Réguler

La première régulation à mettre en place si ce n'est déjà fait c'est le thermostat d'ambiance. Celui-ci permet de définir des plages horaires durant lesquelles la température d'une (ou plusieurs) pièces de référence sont chauffées est maintenue à une température de confort (généralement entre 18 et 21 °C) et le reste du temps à une température réduite (environ 16 °C). Cela permet des économies au vu de la différence de température à maintenir qui est plus faible durant la majorité du temps (journée de travail, nuit, absences prolongées). Si le bâtiment est de plus légèrement isolé, son inertie thermique lui permet de ne pas nécessité de chauffage durant la nuit par exemple.

Tordons également le coût à l'affirmation: si je laisse tomber la température je vais sur-consommer après lors de la relance. C'est absolument faux. Le meilleur exemple qui m'a été donné l'est par un Professeur de l'UCL: si vous cuisez des légumes à 7h et à 19h, laissez vous la casserole allumée toute la journée: non! Faites de même avec votre maison: le principe est le même: il y a des déperditions de votre habitat et le principe de base en chauffage est de ne chauffer que quand cela est nécessaire.

Il convient toutefois de préciser que cette régulation est particulièrement efficace dans les bâtiments peu ou pas isolé car ils ont de grandes déperditions ainsi que dans les bâtiment peu inertiels. Le lecteur intéressé est invité à consulter la référence suivante pour plus de détail

Un complément à ce thermostat d'ambiance sont les vannes thermostatiques réglables. Le principe est le même mais permet de réduire la consommation d'un local en particulier. Par exemple la salle de bain qui ne sera chauffée que le matin et sera maintenue à une température plus faible le reste du temps. L'avantage de cette solution par rapport à un thermostat d'ambiance supplémentaire est le coût (quelques dizaines d'euro contre parfois plusieurs centaines d'euro). Cependant cette solution nécessite une gestion globale du chauffage sans quoi un inconfort peu apparaitre. En effet si le chauffage est coupé par le thermostat d'ambiance, une pièce qui nécessite de la chaleur (salle de bain) ne sera pas chauffée si la chaudière est coupée par le thermostat d'ambiance de la pièce principale (salon)!

A noter également que plus le bâtiment est isolé, moins la régulation permettra de faire des économies puisque la température diminuera plus faiblement.

Isoler

On ne le répètera jamais assez mais l'isolation est généralement le moyen le plus durable d'économiser de l'énergie puisque l'on réduit les besoins à la source (pour un même fonctionnement de l'habitation)

Toutefois, le coût de l'isolation par l'extérieur est assez onéreux (de l'ordre de 100 à 150 € / m² pour un mur). Dès lors, même avec les primes pour la rénovation qui peuvent exister, le temps de retour sur investissement est parfois très long jusqu'à 25 ans (surtout si le logement est déjà isolé). Il convient de nuancer le propos:

  • Sauf cas particulier, le remplacement d'un simple vitrage par un double vitrage est généralement rentabilisé en moins de 10 ans
  • Si le mur ou le plafond ne dispose d'aucun isolant existant, le temps de retour est beaucoup plus rapide car ce sont les premiers centimètres d'isolant qui sont les plus rentables.

Pour terminer: attention à l'effet rebond!

Une définition de l'effet rebond est la suivante: phénomène pour lequel les économies d'énergie prévues par l'utilisation d'une nouvelle technologie sont partiellement ou complètement compensées à la suite d'une adaptation du comportement de la société [REF]

Imaginons que pour une question de budget qu'un logement soit chauffé à 18 °C. Une fois isolé, celui-ci devrait (par exemple) consommer 50 % de moins grâce à l'isolation des murs, du toit,... Mais les occupants vont avoir tendance puisqu'ils consomment moins à augmenter la température pour améliorer leur confort et donc l'économie sera moindre (cela dépend de nombreux facteurs et il est difficile de donner des chiffres généraux quant à l'effet rebond).

C'est le même principe avec les lampes LED qui ne consomment plus rien et que les utilisateurs éteignent moins souvent que les lampes incandescentes. Comme quoi il faut faire attention à notre comportement!

Plus d'informations historiques à ce sujet ici

Les commentaires sont fermés. Vous pouvez me contacter pour toutes questions ou remarques via la page Contacts.